Énergie
8 min read

Tout savoir sur le DPE : Diagnostic de Performance Énergétique

Publié le

Qu'est-ce que le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ? Et comment l'interpréter efficacement ?

Auteur
Spécialiste en ITE
Prêt à commencer vos travaux de rénovation énergétique avec Isole Renove :
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Le DPE, longtemps négligé, a désormais un impact bien visible sur le marché immobilier. De A à G, cette petite échelle de couleurs renseigne sur les performances énergétiques d’un logement. C’est une double étiquette, car elle porte à la fois sur la consommation d’énergie et les émissions de CO2 du bien. Dans cet article, on vous dit ce qu’il faut savoir sur le DPE.

Tout savoir sur le diagnostic de performance énergétique

Le DPE est devenu un élément indispensable pour vendre ou louer un bien immobilier. Il doit évaluer la consommation d’énergie et le taux d’émissions de gaz à effet de serre.

Qu’est-ce que le diagnostic de performance énergétique ?

Le DPE correspond au Diagnostic de Performance Énergétique. Il s’agit d’une note qui juge les performances énergétiques d’un logement. Elle est présentée sous la forme d’une étiquette sur toutes les annonces immobilières, comme il y en a eu sur les appareils d’électroménager.

L’échelle de couleurs va de A à G. En classe A, vous êtes dans le vert. En classe G, vous êtes dans le rouge. Ce système porte à la fois sur la consommation d’énergie et les émissions de CO2 de l’habitation.

L’objectif du DPE est d’orienter le marché de l’achat et de la location de logements vers ceux qui consomment le moins d’énergie et ont un minimum d’émissions de gaz à effet de serre.

Ce diagnostic énergétique existe depuis 2006, mais il est devenu obligatoire en 2011 sur toutes les annonces immobilières (vente et location). Vous pouvez le voir tous les jours dans les annonces des sites Internet, mais aussi dans les vitrines des agences immobilières.

Qui peut avoir recours à cette pratique ?

Le DPE doit être réalisé par le propriétaire qui veut louer ou vendre un logement. Qu’il s’agisse d’une vente ou d’une location, il est dans l’obligation d’inclure le DPE au Dossier de Diagnostic Technique (DDT) et le donner au futur locataire ou au futur acheteur.

Le DPE sert aussi bien aux vendeurs et aux acquéreurs dans le cadre d’une transaction immobilière qu’aux propriétaires bailleurs et aux locataires dans le cadre d’une location. Le diagnostic sert à tous ces acteurs pour apprécier la consommation en énergie d’un bien, et donc avoir une idée du coût de consommation en énergie du futur du logement.

Quand faire un DPE ?

Il est obligatoire de réaliser un DPE lorsque l’on souhaite vendre ou louer un logement. Il faut ainsi le réaliser avant les premières visites et avant même le dépôt de l’annonce immobilière.

Comme expliqué précédemment, le bailleur doit inclure le DPE au Dossier de Diagnostic Technique avec les autres diagnostics obligatoires :

  • Risques de plomb
  • Risques d’amiante
  • Présence ou non de termites
  • Risques par rapport aux systèmes de gaz et d’électricité
  • État de l’assainissement non collectif
  • Bruit

Le propriétaire doit remettre ce dossier au locataire ou à l’acheteur durant la signature du contrat.

Quels sont les pièges à éviter ?

En France, le DPE est devenu plus contraignant il y a quelques années avec une nouvelle loi. En effet, depuis 2022, les loyers des biens avec une classe F ou G ne peuvent plus augmenter.

De plus, à partir du 1ᵉʳ janvier 2025, les logements avec une classe énergie G aussi appelés les passoires thermiques, ne pourront plus être mis en location. Cette interdiction sera étendue aux habitations classées F à partir de 2028 et aux logements classés E dès 2034.

Le processus de réalisation d’un DPE

Lors de la réalisation du DPE, différents critères sont évalués et le diagnostiqueur doit se plier à un processus précis.

Guide étape par étape du processus de réalisation d’un DPE

Le DPE doit être réalisé par un professionnel certifié que l’on appelle diagnostiqueur. En 2021, la méthode de calcul du diagnostic a changé. Alors qu’auparavant, on utilisait la méthode dite “sur facture”, désormais, est utilisée la méthode conventionnelle, aussi appelée méthode 3CL.

Avant de donner son résultat et la lettre qui correspond à la classe énergie du bien immobilier, le diagnostiqueur doit effectuer différentes étapes. Cela va de la récolte d’informations au calcul final.

Tout commence par la collecte de données avant même que le professionnel ait visité le logement. Pour ce faire, il remet au propriétaire une fiche de renseignements à remplir.

Cette dernière comporte : 

  • La superficie des murs, des planchers, des plafonds, etc
  • Les différentes ouvertures, les matériaux utilisés et leur orientation
  • Le système de chauffage actuel et la date de sa mise en service
  • Eau chaude sanitaire et l’ancienneté du système
  • Les éventuels autres systèmes de production énergétique (panneaux solaires, éoliennes, etc)

Arrive ensuite l’étude du logement en lui-même. Pour cela, le professionnel en charge du DPE doit se rendre sur place. Il étudiera le bien immobilier en prenant certaines mesures, en cherchant les éventuelles zones de perte de chaleur et en analysant le système de ventilation.

Son objectif premier est d’apprendre à connaître le bâtiment, ses équipements, les matériaux utilisés pour sa construction, ses vitrages, ses isolants, et bien d’autres éléments encore.

Enfin, une fois tout cela terminé, le diagnostiqueur pourra s’attaquer au calcul du DPE grâce à toutes les informations récoltées. Il calculera une estimation des émissions de carbone et de la consommation énergétique de l’habitation.

Si besoin, il donnera des pistes d’amélioration aux propriétaires afin qu’ils gagnent en performance énergétique.

Les différents critères évalués

Le DPE évalue deux critères principaux. Le premier est celui de l’énergie. Il permet au nouvel occupant du logement de connaître la consommation d’énergie primaire du bien immobilier, et donc le montant prévisionnel des factures énergétiques.

Les postes de consommation évalués sont :

  • Le chauffage
  • La production d’eau chaude sanitaire (douche, bain et eau chaude au robinet)
  • Le refroidissement
  • L’éclairage
  • Les auxiliaires (circulateur de pompe de chauffage central et ventilation)

Le second correspond à l’étiquette climat (GES). Il s’agit d’un indicateur clef pour connaître la quantité de gaz à effet de serre émise par un bien immobilier. Il est calculé en fonction de l’usage des cinq postes de consommation ci-dessus. Le diagnostiqueur attribue aussi une lettre à ce critère.

Comment comprendre les résultats du DPE ?

Le résultat du DPE est donné par une lettre (de A à G) accompagnée d’une couleur.

Les différentes catégories de performance énergétique

L’étiquette énergie du DPE est reconnaissable à son fameux dégradé de couleurs allant du vert, pour les logements les plus performants, au rouge, pour les biens les plus énergivores.

En plus de ces couleurs, une lettre sur la performance énergétique est attribuée au logement. Le classement va de A à G. La meilleure classe énergétique correspond donc à la lettre A. Elle est réservée aux logements avec la plus basse consommation énergétique.

Quant aux classes F et G, elles sont attribuées aux biens avec le plus de dépenses énergétiques, ceux considérés comme des passoires thermiques.

Interprétation de la consommation énergétique et des émissions de CO2

La classe du DPE dépend des dépenses énergétiques du logement. Ainsi, si un bien immobilier est classé A, cela signifie que sa consommation est inférieure à 50 kWh / m² / an. Il s’agit donc d’une habitation avec une excellente performance énergétique.

Un logement dont le DPE est de classe B consomme entre 51 et 90 kWh / m² / an. Les biens classés C, quant à eux, sont encore dans le vert et ont une consommation qui oscille entre 91 et 150 kWh / m² / an.

Ceux obtenant la classe D (couleur jaune) sont également considérés comme des habitations avec une bonne performance énergétique. Leur consommation en kWh / m² / an est comprise entre 151 et 230.

Dès lors que le bien atteint la classe E, sa couleur passe à l’orange clair. En effet, sa performance énergétique est moyenne, car sa consommation varie entre 231 et 330 kWh / m² / an.

Les logements F (orange foncé) et G (rouge) ont respectivement une mauvaise performance énergétique. Les premiers consomment entre 331 et 450 kWh / m² / an, tandis que les seconds ont une consommation supérieure à 450 kWh / m² / an.

 Le DPE dans les travaux de rénovation énergétique

Si le DPE est trop mauvais, les propriétaires du logement seront dans l’obligation de réaliser des travaux de rénovation énergétique pour louer le bien immobilier.

Un outil indispensable

Le DPE est devenu un outil indispensable pour procéder à l’évaluation de la consommation d’énergie d’un logement, et ainsi la maîtriser. Le but premier est la protection de l’écosystème.

Ces diagnostics, bien que parfois contraignants pour les propriétaires, sont nécessaires pour initier la transition énergétique. Ils ne soulèvent pas uniquement des enjeux environnementaux, mais également des enjeux économiques. En effet, plus un bien est performant énergétiquement, moins il coûte cher à chauffer ou à ventiler.

Quels sont les travaux de rénovation énergétique qui peuvent être suggérés après un DPE ?

Si le diagnostiqueur a attribué à votre logement une classe énergivore (F ou G), vous pouvez toujours passer par la case travaux de rénovation énergétique pour grimper dans le classement du DPE et louer votre bien.

Pour ce faire, il convient d’effectuer un audit énergétique. Celui-ci vous donnera des pistes d’amélioration. Pour optimiser la performance énergétique de votre habitation, nous vous recommandons d’isoler les combles. Cela évitera que la chaleur s’échappe par la toiture.

De plus, vous pouvez aussi isoler les murs par l’extérieur pour faire barrage aux ponts thermiques dans la structure du bien immobilier. Aussi, il est conseillé de remplacer les fenêtres par du double vitrage.

Enfin, pour grimper dans le classement du DPE, vous pouvez tout à fait changer votre système de chauffage et en installer un plus performant et économique, par exemple une pompe à chaleur ou un poêle à granulés.

Sources : ecologie.gouv.fr

Lecture recommandée :

Aide de l'Anah : quelles subventions pour quels travaux ?

Qu'est-ce que l'Anah et comment peut-elle vous aider à financer votre projet de rénovation énergétique ?
Aide état

Thermostat connecté gratuit : quelles aides pour quelles économies ?

Est-il réellement possible de s'équiper d'un thermostat connecté 100% gratuit ? Si oui, sous quelles conditions ?
Aide état

Aide isolation extérieure : financer votre projet grâce à notre guide complet

Découvrez les aides auxquelles vous pouvez prétendre grâce à Isole Rénove pour financer votre isolation extérieure.
Aide état
Accueil blog >Énergie
>
Tout savoir sur le DPE : Diagnostic de Performance Énergétique

Nos clients parlent de nous !

Évaluation Google : 4.8 – Basée sur 24 avis

Consulter nos avisLaisser un avis
Je remercie l’entreprise qui a fait l’isolation ISOLE RENOVE ils ont très bien travaillé. J’en suis vraiment très content l’immeuble et aux 277, avenue Denfert-Rochereau à la Rochelle travail propre soigner des personnes sérieuse. À recommander
J
Jean Maurice Pouzou
Je recommande, j’ai reçu un commercial chez moi qui était un expert du domaine. Mon chantier commence dans 6 jours maintenant .Je recommande fortement cette société Rare dans le secteur, faites attention aux arnaques.
L
Lamiae Mir
Je recommande ISOLERENOVE ils ont été à l’écoute de toutes nos questions, tout le personnel avec qui j'ai eut contact à été impeccable. Le chantier à démarré rapidement après la visite d’un technicie.
L
Cecilia Novo

Service de rappel gratuit

Bénéficiez de notre expertise gratuitement en un instant.

Grâce à notre formulaire, bénéficier de l'assistance d'un de nos conseillers expert, qui saura répondre à toutes vos questions et vous guider dans le processus de rénovation énergétique de votre maison.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.